Skip to main content

Nos projets d’adaptation

au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
Nos projets d’adaptation
Nos projets d’adaptation
au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
© CPS

Améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire / Gestion des espèces envahissantes

 Îles Salomon
Améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire / Gestion des espèces envahissantes
Projet Local
  • Nom du projet :
    Sécurité alimentaire / Gestion des espèces envahissantes
  • Coordinateur du projet :
    BirdLife International
  • Démarrage du projet :
    Juillet 2022
  • Fin estimée du projet :
    Décembre 2024
  • Montant du financement :
    € 294, 653

Les îles Salomon (et en particulier l’île de Rennell) accueille une très grande diversité d'espèces avec un taux d'endémisme par hectare plus élévé que n'importe quelle autre nation insulaire du Pacifique (à l'exception de la PNG). L'Est de Rennell est un site inscrit au patrimoine mondial (site appelé ERWHS), mais sa biodiversité et les modes de vie de ses 900 habitants sont menacés par les rats noirs introduits et d'autres espèces envahissantes. Avec ce projet, l’objectif est d'améliorer la durabilité écologique et sociale du site ERWHS, en renforçant la résilience climatique par la gestion des espèces exotiques envahissantes-EEE (avec des SfN), pour améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des communautés de l'ERWHS.

Le site du patrimoine mondial de l'Est de Rennell (ERWHS), qui représente environ 30% de l'île de Rennell, est représentatif des habitats de l'île et présente des niveaux d'endémisme exceptionnellement élevés, notamment 13 oiseaux et 7 espèces d'escargots terrestres. En 2013, le ERWHS a été déclaré " en danger " en raison de problèmes tels que : l'absence de statut d'aire protégée (AP) ; les opportunités limitées de moyens de subsistance et le faible bénéfice perçu du statut de site inscrit risquant une future exploitation forestière ; l'insuffisance des capacités de gestion et de suivi écologique du ERWHS ; et les incursions associées à l'exploitation minière et forestière de l'ouest de Rennell. Une étude menée par BirdLife en 2018 a confirmé la présence du rat noir (Rattus rattus) sur toute l'île, avec un impact sur les cultures de base, la noix de coco et le taro, les ignames, le kumara et la papaye. L'incapacité à prévenir d'autres introductions d’espèces était évidente, le coléoptère rhinocéros du cocotier et les plantes envahissantes ayant été identifiés comme récemment établis, menaçant davantage les cultures, les moyens de subsistance et la biodiversité, et soulignant un besoin urgent de biosécurité.

Ce projet développera une solution intégrée pour sauvegarder les moyens de subsistance et la biodiversité de l'ERWHS, en établissant une capacité durable et transposable s'appuyant sur l'expertise de BirdLife en matière de gestion de la biodiversité et des EEE ; et par le développement des communautés locales, en établissant des liens avec des initiatives complémentaires, notamment le schéma de paiement pour services écosystémiques (PES) mis en place par l’organisationLive & Learn (L&L), la finance carbone et le développement social et économique. Ce projet sera également intégré dans le programme régional de restauration des îles de BirdLife et dans d'autres réseaux de BirdLife, notamment un réseau régional d'apprentissage des écosystèmes dont le développement est prévu ; il permettra de partager les leçons et l'expertise sur les menaces associées au changement climatique. Ce faisant, le projet comblera la fracture spatiale par un apprentissage entre pairs parmi les pays insulaires du Pacifique et créera un renforcement des capacités plus fort et plus efficace pour améliorer la résilience des communautés insulaires du Pacifique aux impacts du changement climatique.

Le site ERWHS abrite une biodiversité d'importance mondiale, directement menacée par les impacts du changement climatique, l'introduction récente d'espèces envahissantes (en particulier le rat noir), et indirectement par les pressions exercées sur les moyens de subsistance et la faible valeur perçue du statut de patrimoine mondial, ce qui risque de conduire à une exploitation non durable des ressources. En s'appuyant sur les relations avec les parties prenantes et sur les connaissances initiales en matière de suivicommunautaire développées dans le cadre de l'enquête de 2018, le projet adopte une approche à trois volets. Il doit créer les conditions d'une meilleure résilience sociale et biologique du ERWHS et combler une lacune critique parmi les interventions complémentaires déjà soutenues en renforçant les capacités locales des communautés ERWHS, en développant les capacités en matière de biosécurité et en améliorant la capacité de l'Association gestionnaire du site inscrit au patrimoine mondial du lac Tegano (Lake Tegano World Heritage Site Association’s-LTWHSA) à gérer et à valoriser leur patrimoine naturel.

 

L’objectif final du projet ?

  • Une meilleure compréhension des impacts du changement climatique sur le site inscrit au patrimoine mondial de l'Est de Rennell (ERWHS) et développement de la gouvernance et de cadres locaux au sein des communautés LTWHSA et ERWHS, afin de renforcer les conditions locales pour la résilience des communautés.  
  • Une gestion efficace des espèces envahissantes, par le contrôle et la biosécurité, avec des Solutions fondées sur la Nature pour restaurer l'écosystème et renforcer la résilience climatique du site ERWHS.
  • Une diversification des moyens de subsistance afin de réduire la dépendance à l'égard des moyens de subsistance naturels affectés par le changement climatique, et un renforcement des capacités de développement de projets, de gestion financière et d'octroi de subventions pour la LTWHSA, afin d'améliorer l'accès aux financements pour l'adaptation au changement climatique.
  • La Sensibilisation, la connaissance et l’application accrues de la gestion efficace des espèces envahissantes au niveau local, national et régional, reconnues comme une composante essentielle des approches SFN pour la résilience au changement climatique.

 

Info+

Les peuples et communautés du Pacifique insulaires qui dépendent fortement de ressources naturelles limitées, de la sécurité alimentaire, des moyens de subsistance et des traditions culturelles (plantes médicinales et aliments sauvages) sont particulièrement vulnérables aux événements climatiques majeurs. La pression supplémentaire exercée sur ces ressources naturelles vient s'ajouter à des pratiques environnementales (déjà) non durables et à d'autres perturbations sociales, notamment celles associées à l'augmentation de la migration urbaine, les populations cherchant d'autres possibilités de revenus. La résilience des îles du Pacifique au changement climatique est compromise par les espèces envahissantes car elles altèrent la structure et la composition des écosystèmes indigènes et agricoles, ont un impact négatif sur la production alimentaire, réduisent les possibilités de développement économique par le biais du commerce et imposent des charges sanitaires supplémentaires aux gouvernements et aux communautés insulaires.


L'impact le plus significatif des espèces envahissantes sur les écosystèmes insulaires est leur effet négatif cumulatif, et souvent synergique, sur la résilience des écosystèmes. L'impact cumulatif de cet effet est souvent l'extinction de plusieurs espèces et "l'effondrement de l'écosystème". Les impacts socio-économiques comprennent, entre autres, la réduction de la sécurité, la diminution des opportunités pour créer des revenus en raison des impacts négatifs sur les services écosystémiques, la pollution des réserves d'eau et des plantes, la consommation et la contamination des cultures alimentaires humaines, la transmission de maladies animales et humaines. Les preuves des liens entre les espèces envahissantes et le changement climatique sont nombreux et croissants. La Pacific Invasives Initiative (PII) a conclu que "l'adaptation des îles du Pacifique au changement climatique passe par la réduction des pressions exercées sur les écosystèmes, telles que celles causées par les espèces envahissantes. L'adaptation au changement climatique nécessite des efforts accrus pour prévenir les nouvelles invasions et pour éradiquer ou contrôler les invasions existantes".


La prévention, le contrôle et l'éradication des espèces envahissantes sont reconnus comme une stratégie clé pour l'adaptation au changement climatique dans le Pacifique. L'éradication, la suppression et la prévention des espèces envahissantes protègent et régénèrent la biodiversité et restaurent les services écosystémiques, tout en améliorant les moyens de subsistance des communautés locales grâce à un meilleur accès à la nourriture et aux ressources naturelles, une amélioration de la santé et du bien-être, et de meilleures opportunités de développement économique.

 

 

 

Nos lettres d'informations

Notre lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d’information pour rejoindre la communauté Kiwa et suivre nos dernières actualités (à partager sans modération !).
L'Initiative est financée par :
 
En partenariat avec :
 
 
Initiative Kiwa
 Adresse
1, rue de Barleux - BP J1 - Nouméa 98849 - Nouvelle-Calédonie - Tél. : +687 24 24 33

 Formulaire de contact
Vous devez saisir votre nom, SVP.
Vous devez saisir un email valide, SVP.
Vous devez saisir un message, SVP.

Je consens à ce que ce site collecte mes coordonnées via ce formulaire à des fins de traitement.

Vous devez approuver l'utilisation des données personnelles envoyées dans ce formulaire, SVP.

Ce site internet a été réalisé avec le soutien financier de l'Union européenne (UE), l'Agence Française de Développement (AFD), les Affaires Mondiales Canada (GAC), le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce Extérieur d’Australie (DFAT) et le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande (MFAT). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions des bailleurs de fonds.

Tous droits réservés 2024 - Initiative Kiwa - Mentions légales - Politique de confidentialité
Conception : Strategic | Réalisation : PAO Production