Skip to main content

Nos projets d’adaptation

au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
Nos projets d’adaptation
Nos projets d’adaptation
au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
© CPS

Restaurer des mangroves pour de meilleures conditions de vie

 Fidji
Restaurer des mangroves pour de meilleures conditions de vie
Projet Local
La communauté de Vanua Levu participe à l'enquête sur les mangroves


Actualités du projet


Atelier de renforcement des capacités en matière d'ESMS auprès des équipes de projets locaux aux Fidji et au Vanuatu

9 décembre 2022

Atelier de renforcement des capacités en matière d'ESMS auprès des équipes de projets locaux aux Fidji et au Vanuatu

@ Initiative Kiwa

Notre partenaire, l'UICN - ORO, le bureau régional de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature en Océanie, a organisé des ateliers consacrés au renforcement des capacités en matière de système de gestion environnementale et sociale (ESMS) à destination du projet de « Restauration et gestion des mangroves à Fidji », mis en œuvre par Community Centred Conservation (C3),  et du projet de « Restauration des récifs coralliens au Vanuatu", mis en oeuvre par Lamacca Climate Change Association.

Le saviez-vous ? L'UICN - ORO, le bureau régional de l'Union internationale pour la conservation de la nature en Océanie, est responsable de la gestion de la mise en œuvre des projets locaux de l'Initiative Kiwa.

Dans ce cadre, nos collègues de l'UICN se sont rendus à Labasa (Fidji) du 09 au 11 novembre pour rencontrer l'équipe C3 (Community Centred Conservation), qui gère un projet Kiwa soutenant la restauration de la forêt de mangrove et des moyens de subsistance associés dans les zones marines gérées localement.

Du 26 novembre au 1er décembre, ils se sont rendus à Malekula (Vanuatu) pour suivre un projet de restauration des récifs coralliens, mis en oeuvre par Lamacca Climate Change Association, et qui vise à restaurer, préserver et conserver les ressources naturelles et marines dans un état vulnérable. Le personnel de l'UICN dispense une formation sur le système de gestion environnementale et sociale (ESMS), une procédure qui garantit que les impacts négatifs potentiels sont évités/minimisés, et que les impacts positifs sont largement encouragés.

Le suivi des projets et le renforcement des capacités des communautés sont des objectifs clés de l'Initiative Kiwa.

Célébrons la Journée internationale de la conservation des écosystèmes de la Mangrove

26 juillet 2023

Célébrons la Journée internationale de la conservation des écosystèmes de la Mangrove

@ C3 Fiji

En cette journée mondiale de la mangrove, l'Initiative Kiwa® souhaite sensibiliser à l'importance des mangroves pour les communautés et les écosystèmes dans de nombreux pays et territoires insulaires du Pacifique.

La gestion et la restauration des écosystèmes de la mangrove est un moyen accessible et efficient de contribuer à assurer la #sécurité #alimentaire pour de nombreuses #communautés côtières.

Plusieurs actions de projets locaux Kiwa® gérés par l'UICN-ORO seront organisées cette semaine, comme :

  • Au Timor-Leste, où Blue Ventures plantera des mangroves avec des écoliers, des communautés locales et des parties prenantes : https://urlz.fr/mJKs
  • Aux Fidji, où C3Fiji plantera des propagules de mangroves dans une nouvelle pépinière dans le village de Naividamu. L'équipe fera également une sensibilisation sur la mangrove à l'école du district de Cadranasiga pour cette semaine de célébration : https://urlz.fr/mTOx

Le saviez-vous ? Une étendue de 500 mètres de mangrove réduit la hauteur des vagues de 50 à 99% !

Des cinéastes néo-zélandais incluent le projet local "Restauration des mangroves pour les moyens de subsistance aux Fidji" dans un reportage

2 novembre 2023

Des cinéastes néo-zélandais incluent le projet local

@ Epeli Nakautoga - IUCN Oceania

Les histoires vraies de ce projet local font partie d'une série sur le changement climatique, utilisant plusieurs projets financés par le gouvernement néo-zélandais.

Les histoires sur le terrain de la communauté locale seront utilisées pour illustrer les avancées du projet dans le village de Raviravi à Macuata, Vanua Levu, Fidji. Un projet mené par C3.

Ce projet a été rendu possible grâce à une équipe de cinéastes néo-zélandais (Dioscuri NZ), ainsi qu'à l'équipe de l'UICN.

Merci pour l'implication de l'équipe de C3 et la coopération de la communauté du village de Raviravi !

Renforcer la participation des communautés pour améliorer la réussite des projets

21 juillet 2023

Renforcer la participation des communautés pour améliorer la réussite des projets

@ C3

Des consultations avec les villages ont été organisées au Vanua Levu (Fidji) dans le cadre du projet local Kiwa de C3 Fidji "Restaurer des mangroves pour de meilleures conditions de vie".

Quels sont les objectifs de ces réunions ?

  • Présenter et discuter des plans du projet afin d'obtenir les réactions de la communauté et d'aborder toute question ou suggestion.
  • S'assurer que les plans sont conformes aux coutumes, traditions et systèmes de gouvernance locaux.
  • Prendre en compte les avis de la communauté lors de l'élaboration des plans de gestion définitifs, notamment en ce qui concerne le choix des différentes sources de revenus.

L'objectif principal de ces dialogues est de reconnaître l'importance de l'appropriation et de la participation de la communauté dans la mise en œuvre efficace d'un projet.

Sélection des sites d'implantation et livraison des fournitures pour la pépinière de mangroves

13 juillet 2023

Sélection des sites d'implantation et livraison des fournitures pour la pépinière de mangroves

@ C3

Les mangroves sont des éléments essentiels des écosystèmes côtiers dans beaucoup de pays insulaires du Pacifique, dont Fidji. Elles protègent les rivages, empêchent l'érosion et préservent une grande variété d'espèces marines.

Le projet local Kiwa "Restaurer des mangroves pour de meilleures conditions de vie" a pris un nouveau tournant avec la sélection des sites d'implantation et livraison des fournitures pour la pépinière de mangroves

La pépinière de mangroves est une étape cruciale pour renforcer la résilience des communautés et de l'environnement.

"Faisons la différence, une mangrove à la fois", comme le dit C3 Fiji !

Visite de terrain avec les bailleurs de l'Initiative Kiwa, les représentants des PICTS et les partenaires, à Fidji

15 mai 2023

Visite de terrain avec les bailleurs de l'Initiative Kiwa, les représentants des PICTS et les partenaires, à Fidji

@ Initiative Kiwa

Le lundi 15 mai, les représentants des bailleurs de l'Initiative Kiwa (France, Union européenne, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande), les représentants des PICTS (Micronésie et Mélanésie) et les partenaires (SPC, PROE, IUCN) se sont rendus dans le village de Raviravi, Macuata, Vanua Levu (Fidji).

La délégation a visité le projet local de l'Initiative Kiwa "Restaurer des mangroves pour de meilleures conditions de vie", qui développe la réhabilitation et la protection des mangroves en tant que Solutions Fondée sur la Nature #SfN pour atténuer les impacts du changement climatique.

Cette mission de terrain permet aux bailleurs et aux communautés de se rencontrer et de souligner l'importance de la réhabilitation et de la protection des forêts de mangrove, ainsi que des aires marines gérées localement (LMMAs) comme SfN efficace pour relever les défis du changement climatique dans la région.

Nous remercions chaleureusement les communautés pour leur implication et leur accueil, Community Centred Conservation (C3) qui supervise le projet, et l'IUCN qui gère les projets locaux de l'Initiative Kiwa dans les pays des îles du Pacifique.

  • Nom du projet :
    Restauration des mangroves pour de meilleures conditions de vie
  • Coordinateur du projet :
    Community Centred Conservation Limited (C3 Fiji)
  • Démarrage du projet :
    Juillet 2022
  • Fin estimée du projet :
    Juin 2024
  • Montant du financement :
    € 200,000

Les pays insulaires du Pacifique comme Fidji ont une contribution minime au changement climatique mondial, mais ils sont parmi les premiers à en subir les conséquences. Le changement climatique affecte principalement les îles Fidji à travers l'élévation rapide du niveau de la mer, l'acidification des océans, l'augmentation des températures moyennes et les événements pluvieux plus extrêmes. Les forêts de mangroves constituent une solution naturelle par excellence face aux effets du changement climatique, tels que les phénomènes météorologiques extrêmes et l'insécurité alimentaire.

On estime que les forêts de mangroves fournissent des services écosystémiques évalués à près de 200 000 dollars par hectare et par an. Ce projet vise à établir une gestion durable des forêts de mangroves sur trois sites clés sur l'île de Vanua Levu, aux îles Fidji, parallèlement à des activités de restauration, de subsistance et de sensibilisation.

De nombreuses communautés de Vanua Levu ont constaté les effets du changement climatique dans leur zone côtière. L'érosion extrême du littoral, attribuée localement à l'élévation du niveau de la mer, est la plus évidente : à Raviravi, le village est souvent inondé lors des grandes marées. Les phénomènes météorologiques extrêmes posent également des problèmes évidents localement, le récent cyclone Yasa, en particulier, ayant dégradé de nombreux villages le long du littoral. De nombreuses communautés attribuent également la perte des récifs coralliens et des pêcheries associées à l'acidification des océans, conséquence directe de l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone.

Les mangroves et les marais côtiers sont des habitats importants. Dans des circonstances idéales, lorsque le terrain permet aux mangroves de s'étendre vers l'intérieur des terres, elles peuvent réduire les effets de l'élévation du niveau de la mer. Dans les zones proches de Labasa, où convergent plusieurs rivières, se forment des régions de deltas qui, historiquement, ont connu des fluctuations des communautés côtières à la fois à l'intérieur des terres et vers la mer. Avec la croissance urbaine, la conversion à l'agriculture et les réseaux routiers qui limitent le mouvement des marées et des eaux terrestres, l'élévation du niveau de la mer s'intensifiera, plutôt que de créer, des zones d'écosystèmes côtiers. Les pertes de mangroves et de marais côtiers réduiront aussi considérablement la capacité d'épuration de la pollution d'origine terrestre dans le milieu marin et entraîneront une réduction substantielle des zones de reproduction et d'élevage des poissons et des invertébrés. Suite à une alerte des communautés de Macuata concernant la destruction des forêts de mangrove pour le bois et les stocks associés de crabes, de mollusques et de poissons juvéniles, C3 Fiji a contribué aux premières initiatives de replantation de mangroves à Sese, Navidamu et Ravi Ravi, où un total de 3 200 arbres ont été plantés.

Le nouveau projet Kiwa vise à mettre en œuvre

  •  des efforts efficaces de gestion de la biodiversité pour les trois aires marines gérées localement (LMMAs) proposées, y compris :
    • des évaluations écologiques,
    • des plans de gestion communautaire comprenant des cartes
    • et des mesures de gestion proposées
    • la reconnaissance des LMMAs par le conseil provincial, 50 personnes sur chaque site capables de contribuer aux plans de gestion, un comité de gestion avec une approche inclusive concernant le genre et l'âge, les LMMAs sont dotées d’une infrastructure adaptée
  • un programme de restauration durable de la mangrove dans les trois communautés, y compris des équipes capables de gérer les pépinières de palétuviers et les efforts de restauration, des pépinières de palétuviers établies et actives, une couverture de palétuviers en augmentation et contrôlée sur une base mensuelle
  • un programme de sensibilisation efficace comprenant du matériel d’information et de communication tel que des affiches, des dépliants et des t-shirts, plus de 1 600 personnes formées par le biais d'événements de sensibilisation à l’échelle communautaire et une augmentation des revenus provenant des moyens de subsistance liés à la mangrove.

L'objectif final du projet?

  1. Trois sites cibles dans le nord de Vanua Levu accueillent chacun au moins une aire marine gérée localement (LMMA) fonctionnelle, durable et légalement reconnue, dominée par la mangrove. C3 est en train d’initier la désignation de LMMAs axées sur la mangrove sur chacun des sites cibles, cependant, beaucoup de travail reste à faire en termes de formalisation, de renforcement des capacités et de recherche scientifique. Le projet proposé comprendra des études détaillées des habitats (mangrove) sur tous les sites cibles afin de mesurer avec précision les impacts sur la biodiversité et l'étendue de l'habitat. Une reconnaissance officielle par les organismes gouvernementaux compétents sera également recherchée, sur la base de plans de gestion officiels élaborés en association avec les parties prenantes concernées. Parallèlement à ces activités, d'importantes activités de renforcement des capacités seront mises en place afin de fournir la capacité institutionnelle et technique nécessaire pour gérer durablement les LMMAs à long terme et éviter les écueils rencontrés dans la région.
  2. Restauration de la forêt de mangrove et des moyens de subsistance associés dans les LMMAs sur 3 sites cibles - au moins 1 ha par site. Une formation sera dispensée à chaque communauté sur l'écologie de la mangrove, les menaces, la conservation, le rôle de séquestration du carbone, les SFN et l'adaptation au changement climatique avec les activités de replantation et de protection. Les communautés seront ensuite consultées au sujet des plans actuels ou proposés de protection et de replantation des mangroves et des dates fixées pour les activités, entre elles, C3 et le ministère en charge des forêts. Le renforcement des capacités et la mise en relation des communautés avec le Ministère des Forêts représenté à Labasa leur permettra d'organiser leurs propres activités de replantation à l'avenir, en augmentant la réhabilitation des forêts dégradées à travers l’île de Vanua Levu. Il s'agit d'une question pour laquelle la plupart des communautés demandent de l'aide, après avoir vu le succès de nos efforts de collaboration passés en matière de plantation et après avoir été dévastées par les cyclones Winston en 2016 et Yasa en 2020. Une plus grande protection de la mangrove permettra également aux poissons et aux mollusques de trouver refuge et donc d'améliorer la sécurité alimentaire, d'améliorer la qualité de l'eau dans les herbiers marins et les récifs du littoral et de créer un zone tampon physique contre les houlesde tempête et les dégâts causés par les cyclones. Chaque site approprié sera replanté, en mobilisant un nombre maximum de volontaires de la communauté, des ONGs, des étudiants universitaires et autres, afin de garantir les efforts les plus efficaces, agréables et inclusifs. L'hypothèse est que les communautés resteront très motivées pour protéger les forêts de mangroves existantes et qu'un grand nombre de parties prenantes seront motivées pour participer aux efforts de replantation. Des volontaires communautaires formés effectueront un suivi hebdomadaire de l'état des propagules de palétuviers et de leur croissance. Certaines zones nouvelles et existantes seront incorporées dans des LMMAs pour une gestion et une protection à long terme.
  3. Au moins 1 600 personnes dans la province de Macuata conscientes de l'importance des forêts de mangroves et des LMMA en tant que solutions basées sur la nature. C3 développera une série d’outilsde sensibilisation aux mangroves, qui seront distribués aux bureaux gouvernementaux, aux écoles et aux communautés concernées. Le réseau Reef Rangers, fort de plusieurs centaines de membres, a été mis en place par C3 et le Ministère de l'Education pour sensibiliser à l'environnement dans le nord de Vanua Levu et est représenté sur tous les sites cibles. Ces jeunes, soutenus par une équipe d'ambassadeurs locaux de la conservation dans chaque communauté, organiseront des événements sur le changement climatique et la biodiversité en mettant l'accent sur les mangroves et les SfN. Ces résultats permettront aux jeunes d'agir en tant que leaders sur les sites cibles afin de sensibiliser tous les secteurs de la société aux SFN et au changement climatique. Grâce aux solides contacts de C3 avec la presse locale, il est prévu d’étendre la portée du projet par la couverture de ces événements par la télévision et les journaux nationaux. Enfin, C3 travaillera avec les membres de la communauté, en mettant l'accent sur les femmes, afin de promouvoir et de renforcer les capacités en matière de moyens de subsistance durables dans la mangrove, tels que l'élevage de crabes et l'utilisation de poêles efficaces. Au moins deux moyens de subsistance recevront un seed funding sur chaque site et seront suivis tout au long de la durée du projet.

 

Info+

Comme toutes les îles basses du Pacifique, les Fidji sont confrontées à une multitude de menaces pour leurs communautés et leurs écosystèmes naturels en raison du changement climatique actuel et futur. Sur les sites des projets engageant C3, de nombreuses familles sont confrontées à des risques de sécurité alimentaire dus au changement climatique, tels que le déclin des pêcheries dû à l'acidification des océans et les mauvaises récoltes dues à des sécheresses plus sévères et plus longues. La fréquence accrue des cyclones a fait des ravages dans la région et a mis en évidence l'intense vulnérabilité de ces populations au changement climatique. La couverture des mangroves aux Fidji est parmi les plus élevées des nations insulaires du Pacifique, cependant, depuis 2001, plus de 1 135 ha ont été perdus, les cyclones tropicaux étant identifiés comme la plus grande menace. La province de Macuata présente un habitat de mangrove étendu, couvrant 100 km d'habitat côtier et de nombreuses îlots de mangrove, ainsi que la troisième plus longue barrière de corail du monde, couvrant 150 km2. Le littoral nord de Vanua Levu a enregistré les pertes les plus importantes, et est une zone prioritaire pour la restauration (81 %) selon l'outil de cartographie des mangroves de l'UICN. Le travail mené par C3 se concentre sur les communautés les plus marginalisées de cette zone, qui ont été les moins capables d'accéder au soutien pour la restauration et la protection des mangroves jusqu'à présent.

Nos lettres d'informations

Notre lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d’information pour rejoindre la communauté Kiwa et suivre nos dernières actualités (à partager sans modération !).
L'Initiative est financée par :
 
En partenariat avec :
 
 
Initiative Kiwa
 Adresse
1, rue de Barleux - BP J1 - Nouméa 98849 - Nouvelle-Calédonie - Tél. : +687 24 24 33

 Formulaire de contact
Vous devez saisir votre nom, SVP.
Vous devez saisir un email valide, SVP.
Vous devez saisir un message, SVP.

Je consens à ce que ce site collecte mes coordonnées via ce formulaire à des fins de traitement.

Vous devez approuver l'utilisation des données personnelles envoyées dans ce formulaire, SVP.

Ce site internet a été réalisé avec le soutien financier de l'Union européenne (UE), l'Agence Française de Développement (AFD), les Affaires Mondiales Canada (GAC), le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce Extérieur d’Australie (DFAT) et le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande (MFAT). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions des bailleurs de fonds.

Tous droits réservés 2024 - Initiative Kiwa - Mentions légales - Politique de confidentialité
Conception : Strategic | Réalisation : PAO Production