Skip to main content

Nos projets d’adaptation

au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
Nos projets d’adaptation
Nos projets d’adaptation
au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
© CPS

Renforcer la résilience des communautés par la reforestation et la restauration des récifs coralliens

 Vanuatu
Renforcer la résilience des communautés par la reforestation et la restauration des récifs coralliens
Projet Local


Actualités du projet


Atelier de renforcement des capacités en matière d'ESMS auprès des équipes de projets locaux aux Fidji et au Vanuatu

9 décembre 2022

Atelier de renforcement des capacités en matière d'ESMS auprès des équipes de projets locaux aux Fidji et au Vanuatu

@ Initiative Kiwa

Notre partenaire, l'UICN - ORO, le bureau régional de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature en Océanie, a organisé des ateliers consacrés au renforcement des capacités en matière de système de gestion environnementale et sociale (ESMS) à destination du projet de « Restauration et gestion des mangroves à Fidji », mis en œuvre par Community Centred Conservation (C3),  et du projet de « Restauration des récifs coralliens au Vanuatu", mis en oeuvre par Lamacca Climate Change Association.

Le saviez-vous ? L'UICN - ORO, le bureau régional de l'Union internationale pour la conservation de la nature en Océanie, est responsable de la gestion de la mise en œuvre des projets locaux de l'Initiative Kiwa.

Dans ce cadre, nos collègues de l'UICN se sont rendus à Labasa (Fidji) du 09 au 11 novembre pour rencontrer l'équipe C3 (Community Centred Conservation), qui gère un projet Kiwa soutenant la restauration de la forêt de mangrove et des moyens de subsistance associés dans les zones marines gérées localement.

Du 26 novembre au 1er décembre, ils se sont rendus à Malekula (Vanuatu) pour suivre un projet de restauration des récifs coralliens, mis en oeuvre par Lamacca Climate Change Association, et qui vise à restaurer, préserver et conserver les ressources naturelles et marines dans un état vulnérable. Le personnel de l'UICN dispense une formation sur le système de gestion environnementale et sociale (ESMS), une procédure qui garantit que les impacts négatifs potentiels sont évités/minimisés, et que les impacts positifs sont largement encouragés.

Le suivi des projets et le renforcement des capacités des communautés sont des objectifs clés de l'Initiative Kiwa.

La communauté locale Lamap au Vanuatu a réalisé une danse traditionnelle de bienvenue à l'IUCN

12 décembre 2022

La communauté locale Lamap au Vanuatu a réalisé une danse traditionnelle de bienvenue à l'IUCN

@ Initiative Kiwa

Sur cette vidéo, la communauté locale de #Lamap au Vanuatu, a offert un accueil #traditionnel à l’IUCN afin de témoigner de leur sincère appréciation du travail de conservation qui sera mis en œuvre par l'équipe du projet financé par l'Initiative Kiwa.

Regardez la vidéo de cette danse traditionnelle: https://www.youtube.com/watch?v=iip_1oYGvBo

Résilience face aux cyclones : témoignage d'un bénéficiaire de l'Initiative Kiwa

1 novembre 2023

Résilience face aux cyclones : témoignage d'un bénéficiaire de l'Initiative Kiwa

@ Lamacca

Suite au récent cyclone tropical Lola au Vanuatu, les régions sud et sud-est de Malekula, ainsi que d'autres îles comme Epi, Paama, Ambrym et Pentecost, ont subi des impacts dévastateurs. Ces zones ont été classées en "priorité 1" et ont fait l'objet d'une intervention humanitaire urgente de la part du gouvernement. D'innombrables maisons, jardins, fermes, infrastructures et écoles ont été gravement endommagés.

Le projet local Kiwa géré par LAMACCA n'a pas été épargné, et il trouve aujourd'hui sa force dans la résilience.

"Le bureau de LAMACCA de l'Initiative Kiwa, ainsi que tout l'équipement et le matériel du projet, sont restés sains et saufs. La salle de formation de LAMACCA et d'autres centres communautaires ont ouvert leurs portes comme abris d'évacuation. Bien que le cyclone se soit éloigné, certains de nos concitoyens cherchent encore refuge dans ces centres en raison des dégâts subis sur leurs maisons. Heureusement, aucune victime n'a été signalée pour l'instant. Nous sommes unis, prêts à nous relever, à reconstruire et à nous adapter. Ce n'est pas la première fois qu'on rencontre un cyclone, et ce ne sera pas la dernière. Nous remercions l'Initiative Kiwa et l'équipe de l'UICN Océanie pour leur soutien et leur intérêt", déclare Peter, chef du projet LAMACCA et coordinateur du projet Kiwa.

Au sein de l'Initiative Kiwa®, nous sommes fiers de favoriser la résilience des communautés, afin de favoriser l'adaptation aux défis du changement climatique.
Nous adressons nos meilleurs vœux à toutes les communautés du Vanuatu, en particulier à l'équipe de LAMACCA, qui collabore avec d'autres organisations et se mobilise pour travailler aux côtés des agences gouvernementales provinciales et nationales dans les efforts de reconstruction.

  • Nom du projet :
    Reforestation et restauration des récifs coralliens
  • Coordinateur du projet :
    Lamacca Climate Change Association Committee (Inc.)
  • Démarrage du projet :
    Juillet 2022
  • Fin estimée du projet :
    Décembre 2023
  • Montant du financement :
    € 85 569

Au Vanuatu, la biodiversité est considérée comme une source de nourriture, de culture, de tradition, de ressource économique, de médicaments, d'abris, d'air frais (oxygène), de bois de chauffage, de stabilisation du littoral, de protection contre les ondes de tempête, de protection des systèmes d'eau douce, de réduction de carbone, d'adaptation au changement climatique basée sur les écosystèmes, d'approches de la réduction des risques de catastrophes basées sur les écosystèmes, et de paysages magnifiques pour le camping, les pique-niques, la natation et la plongée avec tuba. La biodiversité est vitale pour la survie de tous les Ni-Vanatu. Le Vanuatu se trouve au cœur de la biodiversité des îles mélanésiennes orientales, qui nécessite une attention particulière pour la protection de sa flore et de sa faune unique. Il possède un certain nombre d'espèces végétales et animales endémiques que l'on ne trouve nulle part ailleurs et certaines risquent de s'éteindre si des mesures ne sont pas prises en permanence pour les protéger.

Le Vanuatu s’engage à protéger et à conserver sa biodiversité en incluant l'environnement comme l'un des trois principaux piliers du plan national de développement durable (NSDP), directement lié aux objectifs de la politique nationale de l'environnement et de son plan de mise en œuvre (NEPIP). D'autres politiques pertinentes, telles que la politique relative au changement climatique, la politique générale des secteurs productifs et d'autres politiques sectorielles de gestion des ressources naturelles, prévoient également des mesures de protection, de conservation et d'utilisation durable de la biodiversité.

La diversité biologique sous-entend le fonctionnement des écosystèmes et la garantie d'écosystèmes essentiels au bien-être humain. La biodiversité assure la sécurité alimentaire, la santé humaine, la pureté de l'air et de l'eau, et contribue aux moyens de subsistance locaux et au développement économique. Elleest essentielle à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), notamment la réduction de la pauvreté. En outre, elle est un élément central de nombreux systèmes de croyance, visions du monde et identités. Pourtant, malgré son importance fondamentale, la biodiversité continue d'être détériorée.

Les plus grandes menaces pour la biodiversité et les services écosystémiques résultent des activités humaines. Les habitations sont généralement concentrées dans les basses terres côtières. Par conséquent, la biodiversité est plus menacée dans les zones côtières et les petites îles, mais reste relativement intacte dans les forêts de haute altitude des grandes îles. Les forêts du Vanuatu ont également été touchées par les activités humaines, qui ont diminué et altéré la couverture forestière et la biodiversité. Les mauvaises pratiques agricoles entraînent souvent la perte d'habitats, l'érosion des sols et une augmentation de la turbidité qui peut perturber l'alimentation des poissons. Le défrichement des forêts et la mise en valeur des terres affectent le débit et la température de l'eau dans certains bassins versants. En outre, les changements dans l'environnement marin résultant des activités humaines se produisent plus rapidement que prévu, affectant en particulier les écosystèmes marins vulnérables tels que les récifs coralliens. Parmi les menaces et les défis mentionnés ci-dessus, les communautés locales de South Malekula sont vulnérables à ces menaces qui nécessitent des actions pour restaurer, protéger et mieux gérer la biodiversité et les services écosystémiques.

Ainsi, l'objectif de ce projet est de répondre à certains des problèmes et menaces environnementaux causés par l'impact du changement climatique, de la déforestation, du développement et des activités de surexploitation par une population croissante. Il vise à restaurer, protéger et préserver les services écosystémiques, y compris les ressources naturelles et marines, et à gérer l'utilisation durable des ressources, tout en conservant les espèces vulnérables en danger. Il impliquera le zonage, la cartographie et la démarcation pour la conservation, la replantation d'arbres et les activités de restauration des récifs coralliens. Il permettra également aux autorités locales de développer et de mettre en place une stratégie environnementale communautaire et un système de gestion de l'environnement (Environment Management System- EMS) alignés sur les politiques environnementales nationales pour restaurer et protéger la biodiversité et les services écosystémiques dans les zones ciblées par le projet. Le projet adopte des Solutions Fondées sur la Nature, afin de valoriser la capacité de la nature à protéger les communautés contre les impacts négatifs du changement climatique. Le projet souhaite promouvoir une culture collective et améliorer la gouvernance locale en travaillant avec les chefs traditionnels, les groupes de femmes et de jeunes, et les personnes ayant des besoins particuliers pour comprendre l'importance de préserver le système de biodiversité, les sites culturels, les patrimoines, les frontières, etc. à travers les connaissances et les pratiques traditionnelles qui sont appelées à disparaître.

Plus de 30 communautés seront concernées et le projet permettra la création de cinq nouveaux sites de conservation. Le projet vise à promouvoir les synergies et le partage d'informations afin d'améliorer la gouvernance locale en travaillant conjointement avec les chefs traditionnels, les groupes de femmes et de jeunes, et les personnes ayant des besoins particuliers pour comprendre l'importance de préserver le système de biodiversité, les sites culturels, les patrimoines, les frontières, etc. à travers les connaissances et les pratiques traditionnelles qui sont appelées à disparaître.

Ce projet propose de soutenir plus de trente communautés (5000 personnes vulnérables) par l'apport de connaissances et la sensibilisation à l'environnement, la pêche, l'agriculture, le changement climatique ainsi que la restauration et l'utilisation durable des ressources de la biodiversité et des services écosystémiques.

Le projet vise à restaurer, préserver et conserver les ressources naturelles (y compris marines) en état vulnérable dans une zone ciblée de 5 000 hectares, avec l'objectif de planter 3 000 arbres et de mener dix activités de restauration des récifs coralliens.

L’objectif final du projet ?

"D'ici 2030, 80% des services écosystémiques de la biodiversité de South Malekula seront restaurés, protégés, conservés et l'utilisation durable des ressources naturelles & marines sera pensée pour les générations futures, et deviendra ainsi une attraction éco-touristique réussie."


Objectifs généraux :
"Contribuer à la réalisation du pilier Environnement des objectifs et politiques nationaux de développement durable 2016-2030 en matière d'environnement."

  • Améliorer les connaissances sur les bonnes pratiques agricoles, forestières et halieutiques, et l'utilisation durable des ressources de la biodiversité et des services écosystémiques pour et par les citoyens vulnérables de South Malekula, Vanuatu.
  • Renforcer les communautés rurales de South Malekula pour une utilisation durable de la biodiversité et des services écosystémiques, et renforcer tous les comités de conservation communautaires pour gérer et surveiller les ressources de la biodiversité et conserver les espèces vulnérables.
  • Donner aux communautés rurales les moyens d'utiliser des solutions coût-efficaces basées sur la nature pour atteindre des objectifs fondés sur les droits, sensibles au genre et socialement inclusifs avec des avantages mesurables pour l'adaptation au changement climatique.
Nos lettres d'informations

Notre lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d’information pour rejoindre la communauté Kiwa et suivre nos dernières actualités (à partager sans modération !).
L'Initiative est financée par :
 
En partenariat avec :
 
 
Initiative Kiwa
 Adresse
1, rue de Barleux - BP J1 - Nouméa 98849 - Nouvelle-Calédonie - Tél. : +687 24 24 33

 Formulaire de contact
Vous devez saisir votre nom, SVP.
Vous devez saisir un email valide, SVP.
Vous devez saisir un message, SVP.

Je consens à ce que ce site collecte mes coordonnées via ce formulaire à des fins de traitement.

Vous devez approuver l'utilisation des données personnelles envoyées dans ce formulaire, SVP.

Ce site internet a été réalisé avec le soutien financier de l'Union européenne (UE), l'Agence Française de Développement (AFD), les Affaires Mondiales Canada (GAC), le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce Extérieur d’Australie (DFAT) et le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande (MFAT). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions des bailleurs de fonds.

Tous droits réservés 2024 - Initiative Kiwa - Mentions légales - Politique de confidentialité
Conception : Strategic | Réalisation : PAO Production