Skip to main content

Nos projets d’adaptation

au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
Nos projets d’adaptation
Nos projets d’adaptation
au changement climatique dans le Pacifique
© CPS
© CPS

HÙN MÔÔ’M KAHOK, Comportement de l'Homme

 Nouvelle-Calédonie
HÙN MÔÔ’M KAHOK, Comportement de l'Homme
Projet Local

  • Nom du projet :
    Hùn môô’m Kahok
  • Coordinateur du projet :
    Association pour la Conservation en Cogestion du Mont Panié (ACCMP Dayu Biik)
  • Démarrage du projet :
    Décembre 2022
  • Fin estimée du projet :
    Janvier 2025
  • Montant du financement :
    95 242 EUR
  • Porteur de projet :
    ONG locale et réseau communautaire
  • Types de SfN :
     Restauration / Réhabilitation d’écosystèmes terrestres, côtiers et marins - Préservation d’écosystèmes agricoles et forestiers fonctionnels
  • Co-bénéfices :
     Réduction des espèces exotiques envahissantes -  Conservation de la biodiversité

Le projet initié par le Conseil des clans des tribus de Ouaré, Ouanpoues et Ouendjip, est porté par l’association Dayu Biik. Il regroupe les propositions d’action soumises par les communautés locales qui sont basées sur des Solutions fondées sur la Nature (#SfN) afin d’atténuer les effets de changements climatiques.

Il relate une réelle et forte volonté de la population de ces trois tribus de réaliser des actions en faveur de la protection de leur environnement. A travers ce projet, les habitants des tribus de Ouaré, Ouanpoues et Ouendjip souhaitent mettre en place des actions permettant de:

  • remédier au problème du feu;
  • réduire la population de Pinus caribaea;
  • assurer une gestion communautaire de l’espace; et
  • responsabiliser les jeunes de devenir des acteurs au développement durable.

Le projet « Hùn môô’m Kahok » a été conçu en appliquant l’approche de gestion intégrée et participative des bassins versants qui permettra d’assurer la préservation de l’environnement de la montagne au récif renforçant le lien « Terre-Mer ».

L’objectif final du projet ?

  • Le projet comprend 4 objectifs spécifiques avec leurs activités respectives :

    • Restaurer les écosystèmes forestiers :
      • Abattre les pinus dont le diamètre est compris entre 8 et 20 cm et arracher des pinus de diamètre compris entre 0 et 8 cm.
      • Créer des pépinières tribales
      • Réaliser des opérations de reboisement
      • Créer des pares-feux
      • Entretenir les plantations
    • Consolider les règles coutumières tribales avec les communautés locales :
      • Réaliser des réunions de concertation participative avec la population de ces trois tribus
      • Retranscrire en langue locale et en Français ces règles coutumières tribales renforcées
      • Diffuser ces règles coutumières à l'échelle communale et provinciale par le biais du magazine communale "Djama Hyehen" et celui de la Province Nord "Le Pays".
    • Communiquer et sensibiliser pour tout public sur l’impact des feux et d’une espèce végétale exotique et envahissante, le pinus :
      • Créer 4 panneaux présentant ce projet
      • Réaliser un court-métrage présentant les activités réalisées durant le projet
      • Diffuser le court-métrage présentant les activités réalisées durant le projet lors des réunions de restitution du bilan du projet
      • Restituer les résultats du projet auprès des 3 tribus concernées par le projet
    • Renforcer les capacités et les compétences des habitants de 3 tribus sur la restauration des écosystèmes forestiers :
      • Former les jeunes dans les communautés locales à l’abattage de Pinus en toute sécurité
      • Former les hommes et les femmes dans les communautés locales à la création et gestion d'une unité de pépinière pouvant produire plus de 600 plants/an
      • Former les jeunes dans les communautés locales à la réalisation d'un film documentaire

Inégalités des genres

Durant la mise en œuvre du projet, ce sera l’ensemble de la population, quel que soit leur sexe, leur âge, leur vulnérabilité, et leur handicap qui pourront y participer activement. De plus, nous avons créé un Comité de Pilotage (COPIL) comprenant des hommes, des femmes et des jeunes pour la veille du bon fonctionnement de la mise en œuvre du projet.

Les femmes seront principalement actives pour des activités telles que la participation aux réunions de concertation, à la mise en place des pépinières, à la création des panneaux, etc.

Nos lettres d'informations

Notre lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d’information pour rejoindre la communauté Kiwa et suivre nos dernières actualités (à partager sans modération !).
L'Initiative est financée par :
 
En partenariat avec :
 
 
Initiative Kiwa
 Adresse
1, rue de Barleux - BP J1 - Nouméa 98849 - Nouvelle-Calédonie - Tél. : +687 24 24 33

 Formulaire de contact
Vous devez saisir votre nom, SVP.
Vous devez saisir un email valide, SVP.
Vous devez saisir un message, SVP.

Je consens à ce que ce site collecte mes coordonnées via ce formulaire à des fins de traitement.

Vous devez approuver l'utilisation des données personnelles envoyées dans ce formulaire, SVP.

Ce site internet a été réalisé avec le soutien financier de l'Union européenne (UE), l'Agence Française de Développement (AFD), les Affaires Mondiales Canada (GAC), le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce Extérieur d’Australie (DFAT) et le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande (MFAT). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions des bailleurs de fonds.

Tous droits réservés 2024 - Initiative Kiwa - Mentions légales - Politique de confidentialité
Conception : Strategic | Réalisation : PAO Production