Skip to main content
Actualités

COP15 - Un événement parallèle pour « Intégrer la conservation et les droits de l’homme »

 5 janvier 2023
COP15 - Un événement parallèle pour « Intégrer la conservation et les droits de l’homme »
PROE
M. Etika Qica, Coordinateur de l'Initiative Kiwa, Bureau régional de l'UICN ORO, Mme Marinda Imakulata Tagiilima, représentante des jeunes de Samoa, M. Guillaume Chiron, Directeur adjoint de la Division de l'Agriculture, du Développement Rural et de la Biodiversité de l'Agence Française de Développement (AFD), Mme Catherine Potvin, Directrice adjointe, Programmes et Politiques Globales, Division de l'Environnement, Affaires Globales Canada, Mme. Lolita Gibbons, gestionnaire de programme pour la conservation et les zones protégées, Palau Conservation Society, Dr. Peter Davies, conseiller côtier et marin, SPREP, Mme Anne-Claire Goarant, SPC et Mme Nenenteiti Teariki-Ruatau, directrice, division de l'environnement et de la conservation, ministère de l'environnement, de la terre et du développement agricole, Kiribati.

Un événement parallèle de l’Initiative Kiwa pour « Intégrer la conservation et les droits de l’homme » s’est tenu en marge des négociations de la 15ème Conférence des parties (COP 15) de la Convention de la Diversité Biologique (CBD).

A l’occasion de la COP15 de la CBD (Montréal, 7 -19 décembre 2022), nos partenaires, le Programme régional océanien de l'environnement (PROE), la Communauté du Pacifique (CPS) et le bureau océanien de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN-ORO) ont organisé un événement dédié aux Solutions Fondées sur la Nature (SFN). Ce dialogue a permis de comprendre comment s’inspirer de la nature à travers la présentation de projets de gestion, de préservation et restauration des écosystèmes dans le Pacifique, et la valorisation des savoirs locaux.

Promouvoir les projets de gestion et de restauration des écosystèmes dans la région Pacifique

M. Etika Qica, Coordinateur de l'Initiative Kiwa au Bureau régional océanien de l'UICN en charge des projets locaux a présenté deux projets clefs de l’initiative : la gestion et la restauration des mangroves à Fidji (mis en œuvre par l’association locale Community Centred Conservation), ainsi que la restauration des récifs coralliens au Vanuatu, dans le sud de Malekula (mis en œuvre par l’Association locale Lamacca Climate Change).

Il est revenu sur l’importance des formations aux « Systèmes de gestion environnementale et sociale » (SGES) afin de promouvoir les SFN. Les SGES permettent de prendre en compte l’environnement, la société, le genre et l’inclusion sociale, la santé et la sécurité à toutes les étapes des projets.

« Au Vanuatu et à Fidji, le terme ‘SGES’ a d’abord été considéré comme un terme technique qui semblait étranger aux populations locales. Une fois la formation dispensée aux communautés, les porteurs de projets se sont aperçus qu’ils cherchaient déjà à inclure les membres les plus vulnérables de leur société - dans les séances de sensibilisation - tout en préservant l’environnement pour les générations futures. Les formations permettent donc de partager de façon plus structurée leurs données avec la communauté au sens large ».

Inclure les communautés au sein des projets d’adaptation climatique

Lors de l’événement parallèle, l’intégration des savoirs locaux écologiques dans la conception et la mise en œuvre de stratégies d’adaptation au changement climatique a été mentionnée à plusieurs reprises.

« Au sein de l’Initiative Kiwa, l’implication des communautés locales est un critère important dans la sélection des projets. Nous ne pouvons pas mettre en place des projets efficients sans la participation des communautés locales dès la phase de conception. » déclare M. Guillaume Chiron, Directeur adjoint de la division Agriculture, développement rural et biodiversité de l'Agence française de développement (AFD).

Par exemple, dans le cadre du projet local Kiwa de restauration des récifs coralliens mené dans le sud de Malekula au Vanuatu (mis en œuvre par l’Association locale Lamacca Climate Change), les femmes surveillent traditionnellement l’état des sites de mangroves. Puis elles partagent ensuite leurs connaissances avec l’ensemble du clan.

« Nous reconnaissons que les femmes, en particulier les femmes autochtones, jouent un rôle vital dans la conservation de la biodiversité, en tant que gardiennes de connaissances et de pratiques précieuses. En cela, l’Initiative Kiwa est un exemple d’initiative alignée sur nos valeurs et l’impact que nous recherchons. Les Solutions Fondées sur la Nature et la biodiversité sont des thèmes centraux du Programme international de financement de la lutte contre les changements climatiques du Canada » ajoute Mme Catherine Potvin, Directrice adjointe, Programmes et politiques mondiales, Division de l'environnement, Affaires mondiales Canada.

Un nouvel accord pour protéger la biodiversité mondiale et renforcer la mise en œuvre de Solutions Fondées sur la Nature

Après deux semaines de négociations, les parties signataires de la Convention sur la diversité biologique ont adopté un accord qualifié ‘d’historique’ avec l'objectif d’assurer et permettre que, d’ici à 2030, au moins 30 % des zones terrestres, des eaux intérieures et 30 % des zones côtières et marines soient effectivement conservées et gérées par des réseaux d’aires protégées écologiquement représentatifs, en respectant les droits des peuples autochtones et communautés locales sur leurs territoires. Le nouveau « cadre de Kunming-Montréal sur la biodiversité mondiale » inclut également les SFN au sein des cibles d'action 8 (minimiser l'impact du changement climatique et de l'acidification des océans sur la biodibesrité et augmenter sa résilience grâce à des actions d'atténuation, d'adaptation et de réduction des risques de catastrophe, y compris par le biais de "Solutions Fondées sur la Nature" et/ou des "Approches basées sur les Ecosystèmes" et 11 (restaurer, maintenir et améliorer les contributions de la nature aux populations, y compris les fonctions et services écosystémiques, tels que la régulation de l'air, de l'eau et du climat, la santé des sols, la pollinisation et la réduction du risque de maladie).

 

L’Initiative Kiwa s’engage à renforcer le bien-être et la résilience des communautés du Pacifique face au changement climatique grâce à la gestion et conservation de la biodiversité. Nous tenons sincèrement à remercier les participants à cette table ronde : nos partenaires (M. Etika Qica - UICN, Mme Anne-Claire Goarant - CPS, et Dr Peter Davies - PROE), les représentants des bailleurs (Mme Catherine Potvin – Canada, M. Guillaume Chiron – AFD), les porteurs de projets (Mme Lolita Gibbons – Palau Conservation Society), les représentants des pays membres (Mme Nenenteiti Teariki-Ruatau – Ministère de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’agriculture à Kiribati) et les représentants de la jeunesse du Pacifique (Mme Marinda Imakulata Tagiilima - Samoa).

***
Pour plus d’informations sur le Cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal : La COP15 se termine par un accord « historique » visant à protéger un tiers de la biodiversité mondiale | ONU Info

Découvrez tous les projets de l’Initiative Kiwa: Les projets soutenus - Initiative Kiwa (kiwainitiative.org)

Nos lettres d'informations

Notre lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d’information pour rejoindre la communauté Kiwa et suivre nos dernières actualités (à partager sans modération !).

Pays et Territoires
Eligibles

L'Initiative est financée par :
 
En partenariat avec :
 
 
Initiative Kiwa
 Adresse
1, rue de Barleux - BP J1 - Nouméa 98849 - Nouvelle-Calédonie - Tél. : +687 24 24 33

 Formulaire de contact
Vous devez saisir votre nom, SVP.
Vous devez saisir un email valide, SVP.
Vous devez saisir un message, SVP.

Je consens à ce que ce site collecte mes coordonnées via ce formulaire à des fins de traitement.

Vous devez approuver l'utilisation des données personnelles envoyées dans ce formulaire, SVP.

Ce site internet a été réalisé avec le soutien financier de l'Union européenne (UE), l'Agence Française de Développement (AFD), les Affaires Mondiales Canada (GAC), le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce Extérieur d’Australie (DFAT) et le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce de la Nouvelle-Zélande (MFAT). Son contenu relève de la seule responsabilité de l'AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions des bailleurs de fonds.

Tous droits réservés 2024 - Initiative Kiwa - Mentions légales - Politique de confidentialité
Conception : Strategic | Réalisation : PAO Production